Artistes bartenders

5 anecdotes de bartenders

Les bars sont des lieux de création où l’on déguste d’excellents cocktails. Mais aussi, des lieux de vie où parfois la réalité dépasse la fiction. Des choses incroyables se produisent en ces murs. Nous avons demandé à des barmen et brand ambassadeurs de nous raconter leurs anecdotes.

1. L’invention du Negroni Sbagliato

D’une erreur peut parfois naître un excellent cocktail classique. C’est le cas du Negroni Sbagliato ! Nous sommes en 1972 lorsque Mirko Stocchetto officie au Bar Basso à Milan. Alors qu’il prépare un Negroni, il incorpore du vin mousseux à la place du gin. Cette erreur donne un excellent cocktail qu’il baptise du nom de Negroni « sbagliato » qui signifie erreur en italien.

2. Elena Zanon (Mary Celeste)

« Avant de m’installer à Paris, j’ai travaillé au Club Med. Un hiver, nous avons eu David Guetta comme client du village. Pas mal de clients me demandaient de boire ce que David commandait le plus souvent. Quand je leur servais une tisane, ils pensaient que je me moquais d’eux, mais David Guetta prenait vraiment cela à l’apéro ! »

Elena Zanon, Mary Celeste, 1 Rue Commines, 75003 Paris

3. Christophe Davoine (Brand ambassadeur Roku)

« Quand j’étais chef barman à l’hôtel de Crillon, nous avons eu Johnny Halliday qui venait manger au restaurant gastronomique. Mais avant, il est venu avec sa femme et des amis prendre l’apéritif au bar. Que l’on soit fan ou non de sa musique, ça reste une icône française. Je vais les saluer, nous discutons un peu, et je leur demande ce qu’ils désirent. Là, Johnny me sort avec sa grosse voix qu’il veut « un James Brown ». Mon cerveau bout dans tous les sens, car je ne connais pas ce cocktail. La tension monte. Je suis au Crillon avec Johnny en face de moi et il me demande un cocktail que je ne connais pas… Je le fais répéter, et en fait c’est un « James Bond » qu’il veut. J’en ai déduit que c’était une vodka martini extra dry avec des olives qu’il désirait.

Quelques mois après, j’apprenais son décès. Pour son enterrement, le Crillon est juste à côté de la Madeleine, donc j’ai pris un petit instant pour être là pendant la cérémonie et penser à ce moment. »

Christophe Davoine, Brand ambassadeur Roku

4. Davide Fornasiero (Brand Ambassadeur Campari Group)

« En 2012, j’étais barman à Padoue, ma ville natale. Je venais de commencer à collaborer avec le groupe Campari lorsque j’ai travaillé sur un grand événement Aperol avec 29 autres bartenders de toute l’Italie : le Record du Monde d’Aperol Spritz sur la place San Marco à Venise en juillet.

Une fois sur place, on me dit : “Davide, tu seras l’un des quatre bartenders VIP de l’événement ! ” C’était un honneur pour moi d’être sélectionné parmi trente autres collègues talentueux. Elle n’avait pas fini de me parler et elle a continué en souriant : “Il y a encore une chose. Vous devrez monter sur scène, et expliquer en italien et en anglais comment préparer le parfait Aperol Spritz !”

Je me souviens l’avoir regardée, et après quelques secondes, j’ai répondu en souriant : “Par hasard, puis-je refuser ?”

Nous étions ce jour-là 2 657 personnes ! Un événement incroyable, et tellement amusant. L’un des meilleurs souvenirs en tant que barman. Depuis, je peux dire que les foules ne me font plus peur ! »

Davide Fornasiero, Brand Ambassadeur Campari Group

5. Romain Chassang (Faux Rêveur)

« On sait que le Negroni est l’un des classiques préférés des bartenders. En 2019, avec l’année du centenaire de ce cocktail mythique, les commandes de Campari dans les bars se sont renforcées. Mais j’ai été grandement surpris quand j’ai appris la commande du château de la Gaude (Aix en Provence), afin de réaliser un Negroni géant de 225L !
Pour célébrer ce record français, Mauro Mahjoub de Campari est venu spécialement d’Allemagne afin de donner une MasterClass aux bartenders de la région sur le Negroni, son histoire et ses évolutions. Les invités ont ensuite participé à la mise en fût de ce Negroni, pour un minimum de 6 mois. Ce cocktail se retrouve sur la carte du bar de l’établissement qui a obtenu l’étoile Michelin la même année ! On en a aussi profiter pour faire découvrir la référence dédiée aux bartenders : Campari Cask Tales »

Romain Chassang, Faux Rêveur

Pour continuer sur Campari, la marque a récemment dévoilé une série photo inédite réalisée par Frederic de Pontcharra au cœur de 8 établissements alors fermés et qui se préparent à rouvrir. BeMixo en a sélectionné 6.

À la genèse du projet, la volonté de poser une esthétique artistique sur le repos forcé des hôtels, bars et restaurants et de souligner la dignité, la passion, des patrons pour leur métier.

Par ordre :

  1. L’HÔTEL DE CRILLON, 6 Place de la Concorde 75008 Paris avec Yann DANIEL, Directeur du bar Les Ambassadeurs
  2. BONHOMIE, 22 Rue d’Enghien 75010 Paris avec Apostolos VALLERAS, General Manager
  3. HARRY’S NEW YORK BAR, 5 Rue Daunou 75002 Paris avec Raphaël Guingan, Barman
  4. LE HIBOU, 16 Carrefour de l’Odéon 75006 Paris avec Stéphane PICAUT, Directeur des bars groupe Bourdoncle
  5. LE MURAT, 1 Boulevard Murat 75016 Paris avec Laurent CARSAULT, Directeur
  6. DANICO, 6 Rue Vivienne 75002 Paris avec Nicolas DE SOTO, Propriétaire

Agence : RPCA
Directeur artistique & photographe : Frederic De Pontcharra
Directeur de la photo : Pierre Jouvion

Envie de suivre les dernières actus
BeMixo by Campari France Distribution?
Je m'inscris à la newsletter